Rechercher

La sophrologie et les maladies inflammatoires et les cancers:

La sophrologie et les maladies inflammatoires et les cancers :Pour commencer, il est important de souligner que la sophrologie ne soigne pas, il s’agit d’une aide.


Dans tous les cas une prise en charge médicale est nécessaire.


Dans l’accompagnement de la maladie.


La sophrologie permet à la personne de développer son autonomie et de trouver ses propres ressources pour faire face à la maladie.


La sophrologie permet de réguler à la fois l’intensité et la perception de la douleur.


Le sophronisé va être accompagné progressivement vers des sensations agréables.


Ensuite la sophrologie peut aider à soulager les personnes atteintes et ce en permettant d’apprendre à gérer son stress et la douleur, d’accepter le traitement, de soulager les troubles du sommeil et la fatigue, d’avoir une meilleur estime de soi et de reprendre sa vie en main.


A la fin des séances de sophrologie on utilise la réinterprétation, pour verbaliser la douleur, mais surtout pour lui donner un sens. Eliminer les angoisses des traitements.


Les personnes souffrant de cancer appréhendent les traitements (chimiothérapie, radiothérapie) La sophrologie, par des exercices de contractions musculaires, de respiration, permet d’évacuer la tension, de diminuer la douleur que génèrent les traitements.


Diminuer la fatigue la chimiothérapie, avec ses effets secondaires importants, est une source de fatigue.

Là encore, la sophrologie aide à retrouver une certaine vitalité, notamment par des exercices de visualisation où l’on se voit en forme, plein d’énergie, où l’on optimise et où l’on valorise les traitements qui deviennent des alliés contre la maladie.

Renforcer sa combativité.



Les traitements du cancer sont longs. Si, au début, les malades sont motivés, au fil des mois, des années, l’observance des traitements diminue.


La sophrologie aide aussi à retrouver une certaine détermination pour lutter contre la maladie. Un travail sur la restauration de l’image de soi peut aussi être fait en sophrologie afin de retrouver un certain mieux-être.


Il s’agit d’un accompagnement au long cours, tout au long de la maladie, qui permet de diminuer les effets secondaires et de voir plus rapidement les bienfaits des traitements.

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout